Hearthstone

Jeux de Rastakhan : Les nouvelles cartes Paladin

Les nouvelles cartes de l’extension les Jeux de Rastakhan de Hearthstone continuent à être dévoilées au compte-goutte et les paladins ont été gâtés : ils connaissent déjà 7 des 10 cartes de classes à venir.

Après un temps qui a semblé bien trop long à dominer la méta avec des decks zoo, Blizzard semble vouloir réorienter le paladin vers des archétypes contrôle, prenant pleinement avantage des sorts et soins disponibles dans l’arsenal de la classe

You put a spell on me

Légendaires

Si, comme nous l’avons vu hier pour les démonistes, et précédemment avec l’extension Armageboum, Blizzard essaye généralement de pousser deux archétypes par classe à chaque extension, la domination totale des decks pairs ou impairs des paladins depuis Le Bois Maudit a poussé le développeur à se concentrer uniquement sur un archétype pour le paladin dans cette nouvelle extension : contrôle/soins/sorts.

La première légendaire du set, Shirvallah, le Tigre, qui sera le loa tutélaire de la classe, a tout de suite montré la voie. Avec sa réduction de coût très effective avec les sorts paladin qui sont bien étalés en coût ainsi que les buffs avec Écho, les paladins gagnent un superbe outil de contrôle avec la Ruée, de soins avec le Vol de Vie et un body très intéressant et sticky avec le Bouclier Divin. Quand on voit le succès de Zilliax dans tous les decks, nul doute que Shirvallah aura un impact important.

Thekal de son côté vient offrir un excellent outil pour les cartes conditionnelles de soins, en permettant un paladin dès le tour 3 de tomber à 1 PV. Cette carde permet non seulement de commencer à se soigner très vite et d’accumuler un total de PV/Armure impressionnant, mais gomme aussi un des plus grand défauts du soin contre le gain d’armure : la limite à 30 PV et l’impossibilité d’overheal.

Si l’archétype paladin contrôle doit devenir viable, ces deux cartes auront un rôle central.

Épiques, rares et communes

Les cartes « normales » qui viennent s’ajouter à la collection paladin suivent le même chemin que les deux légendaires. Le prélat immortel venant avec la même mécanique que la Plaie des rois des voleurs, permettant de continuellement buff la carte et la réutiliser pendant toute la partie. Si, contrairement à l’arme légendaire voleur, elle est très vulnérable au silence, attirer un silence sur cette carte alors que l’on construit sa Lynessa ou qu’on compte sur un finisher avec Tyrion est particulièrement attirant, surtout avec la multitude de buffs disponibles pour les paladins et la possibilité d’en inclure deux dans le deck. Le Templier Zandalari viendra profiter des soins pour devenir une 8/8 avec provocation pour 4 mana, il reste toutefois à voir si les paladins pourront se soigner assez vite pour en faire une pleine utilisation.

L’Esprit du Tigre de son côté essayera d’apporter de la value au deck, on reste toutefois assez circonspects sur son coût et la capacité du deck à l’utiliser pleinement. Si il peut être protégé pendant quelques tours ou combo avec des sorts efficaces, il est toutefois très intéressant. Un nouveau challenger est très intéressant sur le papier, son haut coût pourrait toutefois limiter son utilité. Temps mort de son côté, intéressant sur le papier, semble malgré tout très situationnel et conditionné à avoir un gros soin ou protéger ses PV pour une utilisation optimale de Thekal.

All you need to do is sign up!

Get on the list to receive esports breaking news, interviews and tournament results or simply follow what show is coming to GINX Esports TV directly to your inbox, every week.
Fermer

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. More information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer